CGT Alcatel Lucent France
Accueil du site2.0.0 L’actualité2.0.0.2 Social
Dernière mise à jour :
vendredi 28 mars 2014
Statistiques éditoriales :
414 Articles
127 Brèves
46 Sites Web
191 Auteurs

Statistiques des visites :
130 aujourd'hui
310 hier
307453 depuis le début
     
Brèves
L’influence du numérique sur le travail des cadres
lundi 24 février

Dans le cadre d’un projet européen initié par Eurocadres, une formation sur l’impact et l’utilisation des Technologies de l’Information et de la Communication (TIC) sur le travail des cadres s’est déroulé à Paris les 10 et 11 février.

L’usage excessif des TIC en milieu professionnel peut engendrer des troubles psychologiques. Par exemple, la démultiplication des outils de communication nous conduit à faire plusieurs activités simultanées : les réunions d’équipes où chacun derrière son ordinateur portable consulte ses emails, les conversations téléphoniques durant lesquelles on échange par messagerie instantanée avec un autre collègue.

Les TIC ont transformé notre manière de travailler ; au lieu de prendre une tâche et de l’amener jusqu’au bout, on avance une multitude de tâches en parallèle, en « zappant » de l’une à l’autre. Ce fractionnement du travail dû aux TIC affecte notre santé et pose la question de notre efficacité au travail. Lire la suite

 
Une loi sur les stages est actuellement en cours de discussion au Parlement.
mercredi 12 février
La CGT et son UGICT vous appellent à relayer cette pétition en ligne pour que la loi ne se limite pas à une déclaration de principes qui ne changerait rien aux pratiques abusives des entreprises. Il est temps de mettre fin au rite initiatique des stages à répétition qui transforment l’entrée dans la vie professionnelle en véritable bizutage social de longue durée et sacrifient toute une génération pourtant qualifiée et motivée. A l’initiative de Génération Précaire, vous pouvez aussi utiliser le mot dièse #HashStage sur Twitter pour dénoncer le nombre d’emplois occupés par des stagiaires sur votre lieu de travail.
 
Licenciements coercitifs : Comment contester des allégations mensongères.
mercredi 29 janvier

Certains des salariés notifiés, voire tous, ont reçu une lettre de licenciement comportant des allégations mensongères. Par exemple qu’ils auraient refusé un poste alors que ce n’est pas vrai. Que ce genre de mensonge soit volontaire ou soit une erreur importe peu. Ce qui compte c’est que si vous ne le contestez pas dans les règles, il sera supposé vrai, juridiquement. Certains ont contesté immédiatement par mail à la RH en demandant une correction. Cela ne suffit pas. Même en l’absence de réponse. Pour que votre démarche soit valable juridiquement, il faut la faire par courrier recommandé adressé à la Direction.

Sur ce point, je rappelle que le courrier recommandé doit s’adresser à la fonction et non à la personne. Par exemple, ne pas écrire à « Madame XX ou Monsieur YY » mais au « Directeur des ressources humaines d’Alcatel Lucent International, Etablissement de Nozay ».

 
Rencontre-débat sur la fonction DRH le 5 décembre à la Sorbonne
vendredi 22 novembre

En partenariat avec la Sorbonne et Liaisons Sociales magazine l’UGICT-CGT organise un point presse et une journée de débat sur la fonction DRH le jeudi 5 décembre, à la Sorbonne. Lors de cet journée, nous rendrons publique les réponses à une enquête UGICT-OpinionWay qui révèle les facteurs favorables au dialogue social et les limites de l’Accord National Interprofessionnel (ANI) de 2013 sur le marché du travail.

Pour plus de détails voir http://www.ugict.cgt.fr/ugict/presse/rencontre-debat-drh

 
Droit de grève : obligation ou non de déclaration préalable.
lundi 14 octobre

La direction du groupe cherche à nous intimider à la veille d’une journée de manifestation et de grève en demandant aux salariés de s’autodéclarer en grève.

Voici le rappel à la loi fait par la CGT :

Monsieur,

Je tiens à vous rappeler qu’aucune disposition légale ne prévoit que les salariés soient tenus de se déclarer en grève.

Il appartient aux responsables opérationnels de demander à chacun soit pendant le mouvement soit après s’il était en grève ou sinon quel était le motif de son absence.

De plus, en droit Français, à part pour les fonctionnaires qui depuis l’amendement Lamassoure de 1987 se voient retirer 1 jour de travail pour tout arrêt de travail inférieur ou égal à un jour, la diminution de la rémunération doit être exactement proportionnelle à la durée de la grève.

Vous voudrez bien en conséquence, me faire part de la façon que vous envisagez d’employer pour décompter les heures de grèves du personnel selon les différents statuts : forfait heures , forfait jour, travail posté, ….

Cordialement.

Stéphane DUBLED

DSC CGT ALF

Coordinateur Groupe CGT

détail de la jurisprudence :

Dans un arrêt rendu par son Assemblée Plénière le 23 juin 2006 (n°04-40.289), la Cour de Cassation a rappelé qu’ « il ne peut être imposé à un salarié d’indiquer à son employeur son intention de participer à la grève avant le déclenchement de celle-ci. »

S’agissant d’une grève menée dans le secteur privé, il n’existe en outre aucune obligation de respecter un préavis avant le déclenchement d’une grève. Il faut et il suffit que l’employeur ait connaissance des revendications justifiant la grève au moment du déclenchement de celle-ci. S’il en a été à l’avance informé, par quelque canal que ce soit, les salariés sont en droit d’interrompre leur activité (Cass. soc., 28 février 2007, n°06-40.944 ).

En l’espèce, la Direction ne peut contester avoir été informée des revendications justifiant le recours à la grève. Les salariés ne sont donc pas tenus d’informer leur hiérarchie avant l’arrêt du travail.

En ce qui concerne la retenue des heures de grèves pour les salariés en forfait jours, si l’absence n’est pas comptabilisable en journée ou demi-journée (comme cela sera le cas en l’espèce compte tenu du mouvement envisagé), la retenue opérée doit être identique à celle la retenue opérée doit être identique à celle pratiquée pour toute autre absence d’une même durée (Cass. soc., 13 novembre 2008, 06-44.608).

Si l’accord collectif prévoyant le recours au forfait jours dans l’entreprise ne prévoit pas de disposition spécifique sur la modalité de retenue pour une absence non comptabilisable en demi-journée ou en journée, la retenue doit être déterminée en calculant, à partir du salaire mensuel ou annuel, un salaire horaire tenant compte du nombre de jours travaillés prévus par la convention de forfait et prenant pour base, soit la durée légale de travail si la durée de travail applicable dans l’entreprise aux cadres soumis à l’horaire collectif est égale ou inférieure à cette durée légale, soit la durée de travail applicable à ce cadre si elle lui est supérieure.

Par exemple, un cadre ayant un forfait annuel de 200 jours de travail perçoit une rémunération mensuelle de 4 000 € brut. Il participe à un mouvement de grève de 2 heures. Supposons par ailleurs que, dans l’entreprise, les cadres relevant de l’horaire collectif effectuent 35 heures par semaine (151,67 heures par mois). Le nombre fictif d’heures travaillées par le cadre au forfait jours est de : 151,67 heures × 200/218 = 139,15 heures. Son taux horaire est de : 4 000 €/139,15 heures = 28,75 € et la retenue, pour 2 heures de grève, s’élève à : 28,75 € × 2 = 57,50 €.

Nous attirons toutefois votre attention sur le fait qu’il a été jugé que, dès lors que l’accord collectif stipule que, pour les cadres soumis à une convention de forfait en jours, aucune suspension du contrat de travail inférieure à une journée entière ou à une demi-journée, selon la répartition choisie par le contrat de travail, ne peut entraîner une retenue sur salaire, un employeur ne peut pas retenir une demi-journée d’absence sur les rémunérations des cadres au forfait en jours ayant cessé le travail pour une heure et demie afin de participer à un mouvement de grève (Cass. soc., 4 mars 2009, 07-45.291). Dans ce cas, le salarié perçoit donc son salaire habituel.

 
Sur le Web
Le Droit Ouvrier

Le Droit Ouvrier est la plus ancienne revue française dans le champ du droit social c.a.d. le droit du travail et le droit de la Sécurité sociale ; créé en 1920, il a connu dans un passé lointain diverses suspensions (notamment pendant la seconde guerre mondiale) avant de renaître en avril 1948 ; sa publication depuis cette date, sous la mention « nouvelle série », est ininterrompue. Le Droit Ouvrier est édité par la Confédération générale du Travail.

Le site WEB propose de larges aperçus de numéros du Droit Ouvrier (pour d’évidentes raisons de pérennité de la revue, en principe seuls des articles antérieurs de plus de 2 années à l’exercice en cours sont proposés).

Cadres et forfaits jours : faisons les comptes ! Site dédié au temps de travail des cadres au forfait jour

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le forfait-jour et sur la mesure du temps de travail sans jamais oser le demander !!!

Un site créé et animé par l’UGICT CGT

Vous êtes au forfait jour,

Vous vous demandez comment ne pas perdre votre vie à la gagner,

Ce site est fait pour vous !!!

Chronique Ouvrière
Chronique Ouvrière réunit des militants qui ont été confrontés aux questions soulevées par le droit du travail à l’occasion des luttes qu’ils ont menées dans leur entreprise ou devant les juridictions. Chronique Ouvrière propose des débats militants sur le droit du travail et sur son évolution. Il y est également donné une information sur des textes et des décisions susceptibles d’aider les travailleurs à faire respecter leurs droits (soit sous la forme de commentaires, soit sous la forme de « brèves »). Chronique Ouvrière est bien sûr ouverte à toutes celles et ceux qui souhaiteraient participer à nos discussions, menées par des acteurs du combat syndical. N’hésitez pas à envoyer vos projets d’articles ou les décisions que vous souhaitez voir commenter à redaction@chronique-ouvriere.fr
L'hébergement dans l'hôtellerie doit rester internalisé ! Un salarié qui parvient à exécuter son travail n'aurait plus besoin de passer de visite médicale "Devoir de réserve" ou tentative de répression d'une légitime solidarité ? Salarié protégé - rupture conventionnelle – nullité d'une transaction portant sur la rupture – incidences - juge compétent Il a été rappelé à Aubert & Duval que la mensualisation n'a pas encore été abrogée. En cas de maladie et pendant les congés payés, le salaire ne doit pas être amputé !
Loysel.fr
Ce site animé par Tiénnot Grumbach mais aussi par d’autres avocats comme Slim Ben Achour, Savine Bernard, Emmanuelle Boussard-Verrecchia ou João Viegas est un excéllent point d’entrée pour toute recherches concernant le droit du travail et la jurisprudence actuelle. Pour plus de détails sur la création de ce site voir en (http://www.loysel.fr/atga/Fichiers/visite.html)
Articles publiés dans cette rubrique
vendredi 12 avril 2013
par Webmaster
L’indice INSEE dans les Négociations Salariales

Dans le cadre des négociations salariales, la référence, la norme pour ne pas dire l’étalon de mesure est l’indice des prix à la consommation de l’Insee.

Or cet indice des prix à la consommation ne reflète pas l’augmentation du coût de la vie, tel que les salariés le perçoivent.

Voici donc quelques explications qui permettraient de construire un indice du coût de la vie, plus proche de la réalité.



lire la suite de l'article
jeudi 15 novembre 2012
par Webmaster
Rencontre ministère du redressement productif/syndicats
Une intersyndicale CGT, CFDT, SUD, UNSA de la branche Télécom (syndicats des opérateurs auxquels ont été invités les syndicats des équipementiers) a été reçue au ministère du redressement productif le 13 novembre. La CGT a réaffirmé que ce secteur reste en croissance et qu’il est très rentable. Les suppressions d’emplois dans ce secteur sont inacceptables.
Le message et les propositions de la CGT : l’emploi, une priorité !
La situation dramatique de l’emploi dans la branche est inacceptable, elle l’est d’autant plus que le secteur des Télécoms est en croissance et le deuxième plus rentable juste derrière (…)

lire la suite de l'article
vendredi 9 décembre 2011
par Webmaster
Les agences de notations sont-elles indépendantes ?

Historiquement, l’origine des agences de notation remonterait à plus de 100 ans avec la création en 1909 de la Moody’s Investors Services Incorporation, par John Moody.

Les « ancêtres » de Standard and Poor’s et Fitch (les deux autres grandes agences de notation) furent quant à elles respectivement créées en 1916 et 1924.

Ce qui signifie que ces agences sévissaient déjà à l’époque de la grande crise de 1929 aux Etats-Unis, qu’elles n’avaient déjà pas vu venir.

En 1970, elles n’ont pas non plus vu venir la faillite de la Penn Central (une compagnie de transport ferroviaire née de la fusion de plusieurs compagnies du Nord Est des USA) qui secoua fortement le système financier américain.

Ce fut à l’époque la plus grosse banqueroute de l’histoire des États-Unis qui marqua l’arrêt final du service voyageur privé sur longue distance dans le pays.

Ce manque de clairvoyance de ces agences ne date pas de la crise de 2008 qu’elles n’avaient pas appréhendé.

Or plus qu’un manque de compétences de ces agences, la réelle problématique est bien de savoir dans quel but et pour qui ces agences sont utiles, pour répondre à ces questions il convient de comprendre comment elles fonctionnent et d’autre part de savoir à qui elles appartiennent et surtout qui y travaille.



lire la suite de l'article
mardi 9 août 2011
par Webmaster
Le Casino Financier, ou comment transformer une dette privée en dette publique

Une petite vidéo vaut mieux qu’une longue explication.

Comment transformer une dette privée en dette publique ? La réponse en image sur le site d’Attac.

CGT : Une étude économique plus détaillée : L’objectif "déficit public zéro" ou le quitus des gouvernements européens aux marchés financiers



lire la suite de l'article
mercredi 13 juillet 2011
L’Indice des Prix à la Consommation est-il un indice du coût de la vie ?
Point de vue de Ludovic Bourlès - CGT Insee
Le gouvernement comme le patronat ont tendance à arguer de la faiblesse de l’augmentation de l’indice des prix à la consommation pour refuser ou minorer des augmentations salariales. Est-ce que cet indice reflète l’évolution du cout de la vie ?

lire la suite de l'article
mercredi 15 juin 2011
par Webmaster
21 juin 2011
Journée d’actions et d’informations pour une Europe sociale
La Confédération européenne des syndicats, lors de son Congrès d’Athènes en mai dernier, a décidé de faire du 21 juin une journée de mobilisation et d’information européenne et nationale.
Cette décision fait suite à la condamnation par le congrès des décisions prises par les états membres et les institutions européennes en matière de gouvernance économique et plus particulièrement du pacte « Euro plus »
Les salariés allemands, belges et français de la région Lorraine et luxembourgeois ont décidé de se rendre au Luxembourg avec leurs organisations syndicales pour interpeller M. Jean-Claude Juncker, Président « (…)

lire la suite de l'article
lundi 16 mai 2011
par Webmaster
Au travail, Dans la vie, Gagnons l’égalité !
La CGT combat toutes les discriminations dont celles liées à l’orientation sexuelle et l’identité de genre. Le « 17 mai », devenu la Journée mondiale contre l’Homophobie, la Lesbophobie et la Transphobie, est l’occasion de marquer notre engagement pour gagner l’égalité pour les Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s et Trans (communément appelés LGBT).
Insultes, blagues, moqueries, discriminations sont autant d’attaques à l’encontre des Lesbiennes, Gays, Bisexuel-le-s et Transgenres (LGBT).
Il est vrai, chacun-e est amené-e à remettre en cause ses propres préjugés, attitudes ou propos parfois équivoques … Autour (…)

lire la suite de l'article
jeudi 16 septembre 2010
par Webmaster
Euro-manifestation
Le 29 septembre 2010
La CES appelle syndicats et salariés européens à manifester leur refus de la rigueur et à revendiquer la construction d’une véritable Europe sociale, le 29 septembre.
"Non à l’austérité, priorité à l’emploi et à la croissance ! » Tel sera le mot d’ordre de l’euro-manifestation organisée à Bruxelles (Belgique) par la Confédération européenne des syndicats (CES), le 29 septembre prochain. Au printemps dernier, l’euro traversait une forte zone de turbulence, plusieurs pays européens (Espagne, Grèce…) étaient placés sur le banc des accusés et sommés de prendre des mesures d’austérité et de rigueur. Des (…)

lire la suite de l'article
mardi 24 août 2010
par Webmaster
Finies les vacances ? Etes-vous en forme ?
Etes-vous prêts pour le 7 septembre ?
Commençons par dire une banalité ! Durant quelques jours, voire plusieurs semaines, vous avez été payés pour ne pas travailler ! Pour les actionnaires, Mme Parisot, votre retour à l’entreprise marque donc la fin de la plus dure période de l’année pour leur portefeuille.
Bien sûr, vous avez sans doute déjà en tête le rendez-vous du 7 septembre. Il n’est jamais simple de débrayer et d’aller manifester alors que le retour de congés nécessite quelques jours pour se remettre au courant d’un certain nombre de choses et vérifier/organiser son planning. Mais au vu des enjeux, qui peut faire l’impasse sur cette (…)

lire la suite de l'article
mercredi 4 août 2010
par Webmaster
Face à la xénophobie et à la politique du pilori
Syndicats, partis, associations appellent à manifester le 4 septembre
Une avalanche de discours et d’annonces provocatrices s’est abattue depuis plusieurs jours sur notre pays. Jusqu’au plus haut niveau de l’Etat, on entend des propos qui étaient jusqu’à présent l’apanage de l’extrême droite. Le président de la République, lui-même, montre du doigt des communautés et des groupes sociaux entiers, stigmatise les Roms, les Gens du voyage, les étrangers, les Français qui ne sont pas « de souche », les parents d’enfants délinquants, etc. Ce faisant, il ne lutte en rien contre la délinquance, qui est répréhensible pour tout individu sans distinction de nationalité ou d’origine : il met délibérément en cause les principes qui fondent l’égalité républicaine, alors que déjà une crise sociale et économique d’une extrême gravité menace la cohésion de la société tout entière.

lire la suite de l'article
vendredi 9 juillet 2010
par Alain Supiot
Les langues de travail
extrait de la Semaine Sociale Lamy de sept 2007

Voir dans une langue unique la réponse à la question des langues de travail dans l’économie globalisée est un dangereux mirage qui séduit les entreprises et les institutions communautaires. Mais le droit du travail n’y a pas (encore ?) cédé.

Article en provenance du site http://www.ouijeparlefrancais.com/ qui est une initiative du Ministère des Affaires étrangères et européennes, soutenue par la Fondation Alliance française, la Chambre de commerce et d’industrie de Paris et le Forum francophone des affaires. Elle a pour but de promouvoir le multilinguisme et l’usage du français dans l’entreprise.

Le multilinguisme est une nécessité qui n’est encore que très partiellement prise en compte par les entreprises. Les pouvoirs publics français se mobilisent donc au côté de l’Union européenne pour sa promotion, à la suite des Etats généraux du multilinguisme, organisés à la Sorbonne dans le cadre de la Présidence française de l’Union européenne, le 26 septembre 2008.

Le portail Oui, je parle français dans mon entreprise est avant tout destiné aux entreprises, françaises et étrangères, et à leurs salariés. Il se propose de référencer des analyses, des contacts, des contenus de qualité destinés à leur permettre de développer le multilinguisme et l’usage de la langue française dans le cadre de leurs activités.



lire la suite de l'article
mardi 13 avril 2010
par Webmaster
STOP !
PAS D’AVENIR SANS DROITS
Respect de nos qualifications dans des emplois stables et correctement payés

Le chômage explose et les jeunes en sont les premières victimes.

L’obtention d’un premier emploi stable et correctement rémunéré relève d’un parcours du combattant de plus en plus long.

Les débuts de carrière, quelle que soit la branche, sont aujourd’hui particulièrement bas et l’avenir professionnel est aléatoire.

Ensemble, regroupons-nous pour que ça change.

Une initiative de l’UNEF et de la CGT pour le 15 avril 2010 à Paris Place de la Sorbonne à midi.



lire la suite de l'article
mardi 23 février 2010
par Webmaster
1910-2010 : 8 mars
la journée internationale de lutte des femmes a 100 ans !
Le 8 mars c’est :
L’occasion de réfléchir aux progrès considérables accomplis en matière d’égalité femmes hommes et de se tourner vers les défis qui doivent encore être relevés, des luttes qui doivent encore être menées ;
l’occasion de saluer les réalisations des femmes et de faire valoir leurs besoins et leurs préoccupations sur la scène nationale, européenne et internationale ;
cette journée nous rappelle également que la lutte pour les droits des femmes est un défi qu’il faut relever tous les jours de l’année.
8 mars 2010 : la question des retraites sous les feux de la rampe Le gouvernement annonce une (…)

lire la suite de l'article
mercredi 10 février 2010
par Webmaster
Salaires insuffisants, Exclusion, Chômage, Précarité ça suffit… !
Contrairement aux effets d’annonce du gouvernement le RSA n’est pas la grande avancée sociale contre les inégalités et la pauvreté, bien au contraire beaucoup d’entre les fins de droits y perdent… C’est une arnaque… !!!
Savez-vous que :
Le RSA est financé par l’état il ne s’agit donc pas d’un droit mais bien d’une aide légale dont le montant et les conditions d’attribution sont modifiables à merci. Les employeurs auteurs des licenciements sont exonérés de toute participation au financement.
Le RSA, avec les contrats aidés, est un véritable cadeau pour les entreprises, grâce aux multiples aides financières, (…)

lire la suite de l'article
vendredi 29 janvier 2010
par Webmaster
Etat Généraux de l’industrie : Contribution CGT sur les Technologies de l’Information et de la Communication
Pour la CGT, il ne peut y avoir de développement de l’industrie sans développement de l’emploi industriel en qualité et en quantité. Deux aspects qui malgré nos interventions n’ont pas été pris en compte. Pour preuve, alors que nous sommes en pleine réflexion et que les enjeux du niveau de R&D en France ont été soulevés, le patronat et le gouvernement valident sans état d’âme la fermeture du centre de recherche ST/Ericsson. Le constat qui est fait n’aborde pas la question du concept « de l’entreprise sans usine », autrement dit sans emploi, ni la stratégie « du recentrage sur (…)

lire la suite de l'article
mercredi 23 décembre 2009
par Webmaster
Négociation minima IC 2010 / Déclaration 23 décembre 2009
Utiliser les minima 2010 comme levier pour revaloriser les salaires des ingénieurs et cadres.
Il pourrait paraître surréaliste avec la crise et les plans sociaux actuels de parler d’augmentations salariales et de minimum de la convention collective. C’est d’ailleurs sur ça que compte nos patrons respectifs avec en tête l’Union des Industries et des Métiers de la Métallurgie et le MEDEF. Pourtant , dans leur déclaration commune, l’ensemble des organisations syndicales actaient le 5 janvier 2009 que la revalorisation des salaires était un des éléments nécessaires à une sortie positive et durable de la crise.
Depuis les entreprises n’ont toujours pas rompu avec leur pression sur les (…)

lire la suite de l'article
mercredi 14 octobre 2009
par Kareen Janselme
INEGALITES :
Emploi, salaire, mentalités : le masculin l’emporte
extrait du NVO du 9 octobre 2009
Samedi 17 octobre, le collectif CGT Femmes-mixité participera à la Marche mondiale des femmes.
Parmi les revendications : l’égalité professionnelle.
À l’heure où le volet sanction de la loi de 2006 n’a toujours pas été voté, les femmes représentent encore une population fragilisée, précaire et mal défendue.
« ON NE PEUT PLUS SE CONTENTER DE BONNES INTENTIONS », « Sans mesures coercitives, on n’y arrivera pas ». À l’issue d’un déjeuner partagé par toutes les anciennes secrétaires d’État ou ministres des Droits des femmes de ces trente dernières années, l’actuelle secrétaire d’État Nadine Morano a été très (…)

lire la suite de l'article
lundi 16 mars 2009
par Stephane Dubled
Le 19 mars 2009 tous dans la rue pour nos emplois et nos salaires !
Des suppressions d’emploi injustifiables !
L’annonce de 198 nouvelles suppressions d’emplois (cadre IIIB et plus) et de 380 prestataires pour ALF à Alcatel-Lucent n’est pas économiquement justifiée. Les résultats opérationnels sont bons à +466 M€. Ce sont les dépréciations d’actifs (4,725 milliards €) et les pertes en Bourse qui plombent les comptes. Non seulement ces résultats ne justifient pas de telles mesures mais les départs vont priver l’entreprise de compétences précieuses.
Les suppressions de postes de prestataires vont avoir des conséquences graves, en les poussant vers l’incertitude et la (…)

lire la suite de l'article
vendredi 20 février 2009
par Webmaster
Alors que les cours des matières premières agricoles ont été divisés par trois en 2008
La valse des prix continue, au profit de qui ?
Ce n’est pas un « ressenti », mais une réalité confirmée par la très sérieuse revue LSA spécialisée dans l’actualité de la distribution et de la grande consommation. En France les produits de première nécessité, qui avaient déjà subi des hausses spectaculaires à la fin 2007, dénoncées par 60 millions de consommateurs, ont continué d’augmenter en 2008. Et pas qu’un peu :
+11,2% pour le riz, +10,8% pour les pâtes alimentaires, +8,4% pour l’huile alimentaire, + 8,1% pour le vin de table, +5,7% pour la farine, +5% pour le lait en poudre. Le prix du riz "premier prix" a explosé de 36,3% en un an ! Or les cours des (…)

lire la suite de l'article
lundi 15 décembre 2008
par Webmaster
Faisons monter nos exigences salariales
compte-rendu des négociations entre l’UIMM (patronat de la métallurgie) et les organisations syndicales sur les salaires minimum de la convention collective Ingénieurs et Cadres

lire la suite de l'article
vendredi 12 décembre 2008
par Webmaster
Travailleurs sans papiers :
Une importante étape est franchie dans les régularisations

À la veille du neuvième mois du mouvement de grèves et d’occupations des travailleurs sans-papiers en lutte pour leur régularisation, la Cgt vient de faire le point avec ses unions départementales et fédérations professionnelles engagées dans ce mouvement.

La détermination des deux mille grévistes et plus, dans ce conflit social inédit, a déjà permis de gagner la régularisation de nombre d’entre eux, mais elle vient d’ouvrir la voie de la régularisation pour toutes celles et ceux qui, depuis de nombreuses années travaillent dans les secteurs « en tension », que ce soit en région parisienne ou dans les autres départements.

A l’issue de plusieurs réunions entre le Ministère de l’Immigration et la Cgt, des critères et des instructions pour permettre cette « régularisation par le travail » viennent d’être communiqués par le Ministère à toutes les préfectures.

 



lire la suite de l'article